« C’est la seule remise de soirée! » Blagues Christelle à Plouzané (Finistère). La jolie bretonne allait l’épouser le mois dernier. C’était sans compter un invité surprise: la pandémie mondiale de coronavirus qui les a forcés à reporter la grande fête. Alors que la saison des mariages bat son plein, les couples qui auraient dû célébrer leur mariage en 2020 rivalisent d’inventivité pour repousser la date du grand jour sans (trop) désespoir. D’autant plus que le vice se desserre.

A partir de ce mardi, des mariages en mairie, mais aussi à l’église, au temple, à la synagogue et à la mosquée pourront avoir lieu … tout en respectant les distanciations sociales. La prudence reste de mise, des clusters ayant déjà été créés lors des réunions de famille. De plus, les rassemblements dans les lieux publics, y compris les mairies, sont toujours limités à 10 personnes.

Un mariage à domicile

Ségolène et Richard ont dû dire oui dans une belle ferme en Corrèze le 23 mai. Ils planifiaient cette union depuis plus de deux ans. « Nous avons attendu le plus longtemps possible en croisant les doigts », rembobine Ségolène. Mais jeudi 7 mai, lorsque Édouard Philippe a décrit le déconfinement progressif, avec des rassemblements ne dépassant pas dix personnes, c’était une douche froide. Les deux tourtereaux ont prévenu tous leurs invités: la fête aura lieu … le 29 août.

« Nous y croyons », lance la future épouse dans la méthode Coué. Ségolène et Richard en ont profité pour abandonner la location de la salle pour une cérémonie à leur domicile. « Ce sera plus les racines. Au final ça nous convient plus », souffle joyeusement Ségolène. Les amants ont profité de la période d’enfermement pour terminer leur travail. La fiancée créative réfléchit toujours à envoyer un clin d’œil à tous ses invités à la date initialement prévue.

Anneaux de marguerite

Ils auraient dû dire « oui » au maire le 11 avril, en pleine garde à vue. Ils ont marqué le coup, chez eux, avec comme seuls témoins leurs trois enfants. Les deux Bretons, Christel et Alain, ont bien échangé des alliances … mais en marguerite. «C’est Maëline, notre fille de 6 ans, qui nous les a amenés. Quant à notre fils Nicolas, 12 ans, il était responsable du tournage de la cérémonie », raconte la maman super fière. L’aîné de 15 ans, Maxime, a fait irruption dans un discours. Il avait recherché sur Internet ce que le maire était censé prononcer à cette occasion.

Pour la fête avec plus d’une centaine d’invités, Christel et Alain attendront jusqu’au 17 octobre. Ils en ont informé les familles et amis sur le groupe Messenger à propos du mariage: «Nous ne voulions pas renvoyer une nouvelle boîte. La date d’avril avait du sens pour nous, elle reste imprimée », glisse madame. Et le nouveau papier cartonné coûte cher.

La mariée sera-t-elle en cuir?

«Jusqu’au dernier moment, nous avons résisté au coronavirus comme un village gaulois. Anne, pour sa part, a envoyé son message de report par e-mail à l’année prochaine. Elle voulait « un ton léger pour injecter un peu d’humour dans cette période pas très amusante ». Alors qu’elle s’est mariée l’année dernière « en catimini » à l’étranger, elle a voulu organiser la « grande fiesta » pour leur premier anniversaire de mariage, le mariage du coton. «Nous avons demandé à tous les invités de venir vêtus de beige. L’année prochaine, ce sera le mariage du cuir … Il fera très chaud! Blague la mariée.

Le Covid-19 avait raison pour la célébration qui devait avoir lieu fin juin en Périgord, « dans la zone verte ». A cette date, les mariages sont certes à nouveau autorisés, mais les invités d’Anne viennent du monde entier. Les réactions angoissées, même des cousins ​​les plus fêtards, ont fini de les convaincre de reporter à juin 2021.

Plus d’un an auparavant, il était urgent d’échouer, traiteurs, DJ, photographe. « Entre tous ceux qui, comme nous, ont reporté leur mariage à partir de 2020 et ceux qui prévoyaient d’organiser leur fête en 2021, il y a un embouteillage », prévient Anne.

Avec le report de leur union, Wendy et Christophe espèrent pouvoir reprendre leur tenue et leur costume./DR

La question ultime pour les couples mariés décalés est Wendy, 33 ans, qui ose la poser: « Pourrons-nous garder la forme et surtout les mêmes formes en un an? » Demanda le demi-farceur mi-inquiet à la jeune femme. Son mariage a été reporté de 365 jours et espère qu’elle pourra s’intégrer dans sa « robe de princesse quelque peu spéciale » qu’elle a choisie avec soin. Christophe, qui a prévu d’apparaître dans un gilet sans veste, ne devrait pas prendre « trop ​​de flop », plaisante-t-elle.

Transformez le « Save the date » en « Change the date »

Puzzle bonus de report: comment l’annoncer? Parce que vous devez avertir les témoins, les familles et les amis osent oser que le désormais traditionnel « Save the date » (que nous pourrions traduire comme réserver votre journée) devient un « Change the date ».

Heureusement, les formats sont déjà nombreux et variés, du joli carton au courrier électronique en passant par la vidéo. «La tendance vient des États-Unis. Comme souvent, ils ont dessiné les premiers, car ils sont souvent plus communicatifs que nous », précise Émilie Barra, fondatrice de Jecréemonfairepart.com qui travaille notamment avec des illustrateurs d’outre-Atlantique.

Ainsi, sur la plateforme du designer Etsy, c’est principalement en anglais que l’on retrouve l’original « Change the date ». Par exemple ce papier cartonné décoré d’une bière Corona, joliment tracé à l’aquarelle avec ce petit message moins amusant: « Ça craint, on reporte ». Les graphistes se sont également amusés avec la silhouette traditionnelle des mariés: ils les ont donc détournés dans une combinaison de type protection nucléaire décorée, pour elle, d’un voile, pour lui, d’un noeud papillon. « Nous ne pouvons pas nous marier à six pieds l’un de l’autre », a déclaré laconiquement le message.

En Provence, la PME « La Pirate » propose un PDF gratuit à tous les couples mariés. Ceux qui voudraient fendre une petite photo ou une vidéo peuvent enfiler leur tenue, madame dans une robe blanche, mais équipée d’un masque immaculé, sombre pour Monsieur. Autre idée prise sur le Net: immortaliser sa voiture en faisant glisser son cortège de casseroles avec l’inscription « bientôt marié » plutôt que « juste marié ».

Quant au texte, on peut trouver quelques idées de formulations élégantes sur le site de la jolie papeterie « Rosemood », par exemple: « Il nous faut un peu plus de temps pour travailler nos pas de danse ». La mariée et le marié peuvent également broder sur le thème. « On change la date, on garde le casting »; «Nous avons tellement aimé organiser notre mariage que nous le faisons une deuxième fois»…

Et les invités? Ils peuvent toujours envoyer un petit mot de soutien du type « si votre engagement a survécu à une pandémie mondiale, il est ignifuge »; « Les couples qui se confinent ensemble restent ensemble. » Pour les plus aventureux, un message standard « désolé que cette crasse de Corona ait changé la date de notre mariage » ou « Joyeux jour de mariage prévu » sous une photo de masque facial fera l’affaire.