WASHINGTON (AFP) – L'US Air Force a lancé avec succès dimanche 17 mai son drone de haute technologie X-37B, mettant le véhicule réutilisable en orbite pour sa sixième mission secrète dans l'espace.

Le drone, qui ressemble à une version plus petite des navettes spatiales habitées retirées par le programme spatial américain en 2011, a été lancé à partir de Cap Canaveral en Floride, a indiqué l'Air Force.

Il passera des mois en orbite, réalisant à distance une série d'expériences.

"Félicitations pour la 6e mission du vaisseau spatial réutilisable X-37B", a tweeté le secrétaire à la Défense Mark Esper peu après le lancement.

L'énorme lanceur Atlas V a décollé avec un rugissement secouant la terre à 9h14 (1314 GMT) pour faire voler le drone, également connu sous le nom de véhicule d'essai orbital (OTV), dans l'espace.

Le drone va à son tour déployer un petit satellite de recherche baptisé FalconSat-8, pour effectuer des expériences supplémentaires, a expliqué la secrétaire de l'Air Force Barbara Barrett plus tôt ce mois-ci, expliquant ce qui jusqu'à présent a été un projet très secret.

"Cette mission X-37B accueillera plus d'expériences que toutes les missions précédentes", a déclaré Barrett, qui dirige également la US Space Force récemment créée.

Parmi les expériences: tester l'effet du rayonnement sur les graines et autres matériaux, et transformer l'énergie solaire en énergie micro-ondes radiofréquence qui pourrait être transmise au sol.

Le X-37B mesure 29 pieds de long (neuf mètres), avec une envergure de 15 pieds (4,5 mètres).

Le Pentagone a publié des photos du drone, mais n'avait jusqu'à présent révélé que peu de détails sur ses missions et ses capacités.

Sur chacun de ses vols successifs – le premier a eu lieu en 2010 – l'engin à énergie solaire est resté en orbite pendant de plus longues périodes.

Son dernier vol s'est terminé en octobre 2019, après 780 jours en orbite. Cela a porté le temps cumulé de l'engin en orbite à 2 865 jours.